– Attribution de 300 000 USD, création d’un réseau étendu de mentorat et de liens appuyant l’expansion et la durabilité des entreprises et des programmes

Un investissement significatif dans des domaines de soins de santé critiques – livraison de sang, burnout des professionnels de la santé, perte auditive, jaunisse, paludisme et accès à l’échographie

Conférence de presse avec les lauréats et les ministres du gouvernement à 15h45 Heure normale d’Afrique du Sud ; Forum économique mondial sur l’Afrique, Le Cap, Afrique du Sud ; Cape Town International Convention Centre (CTICC2) ; Briefing Center, Deuxième étage ; Livestream : wef.ch/af19

LE CAP, Afrique du Sud, 5 septembre 2019 /PRNewswire/ — Johnson & Johnson a annoncé aujourd’hui les lauréats du Champions of Science Africa Innovation Challenge 2.0 au 28ème Forum économique mondial (FEM) sur l’Afrique, au Cap, en Afrique du Sud. Les six entreprises et programmes lauréats proposent des approches audacieuses et entrepreneuriales envers la réponse à des priorités majeures en matière de soins de santé dans les communautés africaines, à savoir la livraison de sang, le burnout des professionnels de la santé, la perte auditive, la jaunisse, le paludisme et l’accès à l’échographie.

Une somme totale de 300 000 USD sera attribuée aux équipes lauréates, avec la création d’un réseau de mentorat et de liens soutenant l’expansion et la durabilité des entreprises et des programmes. Le Challenge reflète la tradition de Johnson & Johnson qui est d’aider les entrepreneurs du monde entier à découvrir, développer et promouvoir des solutions qui améliorent la santé et le bien-être dans leurs communautés et au-delà.

« L’écosystème de l’innovation en Afrique est en plein essor et les idées et l’énergie de ses entrepreneurs et de ses innovateurs ont le potentiel de créer un changement transformationnel pour la population du continent et du monde entier », a déclaré Paul Stoffels, M.D., directeur scientifique et vice-président du comité exécutif de Johnson & Johnson. « Les six lauréats de l’Africa Innovation Challenge 2.0 abordent des défis majeurs en matière de soins de santé avec une technologie et des approches novatrices. Nous sommes impatients de collaborer avec eux et d’investir en eux alors qu’ils travaillent pour créer des entreprises et des programmes durables offrant de solides bénéfices aux patients, aux familles, aux professionnels de la santé et aux communautés sur les marchés de l’Afrique et au-delà. »

Le Challenge a reçu près de 900 soumissions de 39 pays et les entreprises et les programmes lauréats représentent une ingéniosité et une persévérance exceptionnelles, ainsi qu’une modalité pour échelonner les opérations dans l’optique d’une durabilité à long terme. Les lauréats seront reconnus aujourd’hui lors d’une conférence de presse au FEM de 13h45 à 14h15, Heure normale d’Afrique du Sud, à laquelle assisteront d’éminents chefs d’état africains.

« Le Forum économique mondial se réjouit d’annoncer les lauréats de l’Africa Innovation Challenge 2.0 dans le cadre du congrès de cette année qui est axé sur l’Innovation, la Coopération, la Croissance et la Stabilité, des domaines critiques incarnés par le challenge », a ajouté Elsie Kanza, qui  représente l’Afrique au Forum économique mondial. « Chacun des six lauréats apporte une passion pour l’innovation, une profonde détermination et un engagement envers l’avenir de leurs communautés et de l’ensemble du continent. En participant à notre réunion, nous espérons qu’ils pourront acquérir des connaissances, des idées et des liens qui les aideront à porter leur entreprise au prochain niveau et à inspirer les leaders à encourager et appuyer les futures générations d’innovateurs. »

« Les lauréats du premier Africa Innovation Challenge ont fait des avancées significatives avec leurs entreprises, en embauchant plus de travailleurs, en accélérant la production et en obtenant des marques de commerce et des brevets importants – tous étant des ambitions et des objectifs du Challenge », a confié pour sa part Seema Kumar, vice-présidente en charge de l’innovation, de la santé publique mondiale et de la communication de politique scientifique chez Johnson & Johnson. « Les nouveaux lauréats sont tous impressionnants et talentueux, et nous sommes confiants qu’en associant l’énergie et l’ingéniosité de ces lauréats aux ressources disponibles via la Johnson & Johnson Family of Companies, ils exerceront également un impact réel et durable dans les communautés de  l’Afrique. »

LAURÉATS DU CHAMPIONS OF SCIENCE AFRICA INNOVATION CHALLENGE 2.0

Les lauréats du Challenge ont été sélectionnés à partir d’un bassin important et impressionnant de candidatures examinées par une équipe intersectorielle Johnson & Johnson représentant nos entreprises et nos groupes Grand public, Dispositifs médicaux, Produits pharmaceutiques, Santé publique mondiale, Corporate Equity et Johnson & Johnson Innovation. Les équipes lauréates ciblent chacune un besoin non satisfait significatif :

LIVRAISON DE SANG

  • LIFEBANK (Nigeria) – L’absence d’un réseau établi d’approvisionnement en sang au Nigeria peut rendre l’accès à une transfusion sanguine très difficile et contribue à des pertes humainesi. LifeBank œuvre pour changer cette dynamique. La société reçoit des demandes via une plateforme numérique dans le but de livrer le sang nécessaire en moins de 45 minutes dans une chaîne de froid conforme à la sécurité des transfusions sanguines de l’OMS.

BURNOUT DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

  • LA HOPE INITIATIVE (Rwanda) – Plus de 50 % des professionnels de soins d’urgence sont à haut risque de burnout étant donné la nature de leur travailii. La Hope ‘Initiative poursuit sur la lancée de la recherche qui a démontré l’influence positive d’un espoir intrinsèque sur l’état de santé des professionnels de la santé et de leurs patients. En utilisant des mesures validées, la Hope Initiative a pour but de mesurer l’espoir chez le personnel infirmier et les mères afin de comprendre comment l’espoir recoupe le burnout des professionnels de la santé et les résultats thérapeutiques périnatals. L’Initiative a pour but d’identifier les interventions qui influencent l’espoir de manière positive et créent une équipe durable de professionnels de la santé et des améliorations durables des résultats thérapeutiques des patients.

PERTE AUDITIVE

  • DREET (Botswana) – Plus de 460 millions de personnes sont malentendantes dans le mondeiii, et deux tiers d’entre elles vivent dans des pays en développementiv. Une perte auditive est une cause potentielle de pauvreté et de grandes difficultés dans les familles et les communautés affectées. DREET est une application de téléphone portable qui permet à un professionnel qui peut vivre à des milliers de kilomètres de distance de tester l’audition d’un enfant en Afrique rurale en temps réel. Leur dispositif auditif téléphonique teste l’audition des enfants dès l’âge de trois ans, ce qui permet aux parents de se préparer et de comprendre les impacts de l’élevage d’un enfant malentendant, ou de contrer des problèmes développementaux tels que les troubles de la parole dus à une déficience auditive.

JAUNISSE

  • CRIB A’GLOW (Nigeria) – On estime que six millions de bébés ne reçoivent aucun traitement pour la jaunisse néonatale en raison du manque d’accès à des appareils de photothérapie efficacesv. Non traitée, une jaunisse sévère peut causer une perte auditive, un retard mental, une paralysie cérébrale, un ictère nucléaire et même la mort. Crib A’glow est un berceau de photothérapie pliable à l’énergie solaire qui est fourni aux hôpitaux, aux centres de santé et aux parents, même dans les communautés où l’accès à des soins de santé de qualité et à une électricité stable est limité. Crib A’glow permet aux bébés qui ont la jaunisse de recevoir une photothérapie importante qui facilite leur guérison.

PALUDISME

  • UGANICS (Ouganda) – L’Ouganda a l’un des taux de transmission du paludisme le plus élevé au mondevi, et le paludisme est également l’une des causes majeures de morbidité et de mortalité en Ouganda, surtout chez les enfants de moins de cinq ansvii. Les atomiseurs ou les gels insecticides commerciaux contre les moustiques ne sont pas toujours disponibles dans les magasins ruraux et sont hors de portée pour de nombreux parents à faible revenu. Uganics fabrique un savon biologique peu coûteux qui repousse les moustiques et aide à prévenir la transmission du paludisme. Le savon d’Uganics peut être utilisé de diverses façons, notamment pour faire sa toilette, se laver les mains et faire la lessive.

ÉCHOGRAPHIE

  • MSCAN (Ouganda) – L’OMS recommande au moins une échographie avant 24 semaines de gestation et huit visites prénatales au total pour les femmes enceintesviii. Les communautés rurales manquent souvent d’accès à des appareils à ultrasons, par conséquent les femmes doivent passer du temps et dépenser de l’énergie et des ressources précieuses pour se rendre dans des cliniques distantes et accéder à des services d’échographie. L’appareil de mSCAN réalise des ultrasons en utilisant une sonde portable et une tablette, un ordinateur portable ou un smartphone, ce qui permet aux professionnels de la santé qualifiés et aux sages-femmes d’être préparés pour des facteurs de risque potentiels durant l’accouchement.

Les équipes intersectorielles Johnson & Johnson vont maintenant commencer à travailler avec chaque entreprise et chaque programme et feront un rapport sur leur progrès au prochain évènement de rassemblement mondial du Next Einstein Forum en 2020. Le Next Einstein Forum est une plateforme qui connecte la science, la société et la politique en Afrique et dans le reste du monde.

Pour en savoir plus sur l’Africa Innovation Challenge et sur les innovations réalisées par les anciens lauréats, rendez-vous sur www.jnjinnovation.com/africachallenge/.

À propos de Johnson & Johnson en Afrique
La Johnson & Johnson Family of Companies a un solide héritage en Afrique. Il y  plus de 85 ans, l’Afrique du Sud a été sélectionnée comme troisième base de la société à l’étranger et a élargi progressivement son empreinte en Afrique à 27 pays. Aujourd’hui, Johnson & Johnson exploite trois usines de production et emploie en Afrique plus de 1500 personnes qui servent les besoins sanitaires divers de la région par le biais de ses programmes grand public, commerciaux, de santé publique mondiale et de citoyenneté d’entreprise.

Par le biais de l’innovation, de la collaboration et de l’engagement local, nous:

  • cultivons l’innovation de l’Afrique via des pôles de technologie sanitaire
  • étendons les compétences et la capacité en  R&D des scientifiques africains
  • catalysons les investissements en infrastructure de soins de santé
  • optimisons la collaboration avec des partenaires de prestation de services de santé locaux
  • améliorons les  ressources d’éducation et de formation pour les professionnels de la santé
  • permettons aux jeunes africains de réussir et de devenir des moteurs de changement
  • améliorons l’accès aux médicaments.

À propos de Johnson & Johnson
Chez Johnson & Johnson, nous estimons qu’une bonne santé est le fondement d’une vie dynamique, de communautés florissantes et de progrès. C’est pourquoi depuis plus de 130 ans, nous avons pour objectif de garder les gens en bonne santé, à tout âge et à toutes les étapes de la vie. Aujourd’hui, en tant que société de soins de santé la plus importante et généralisée au monde, nous nous engageons à utiliser notre portée et notre taille pour faire du bien. Nous nous efforçons d’améliorer l’accès et l’accessibilité, de créer des communautés plus saines et de mettre à portée de chacun, où qu’il se trouve, un esprit, un corps et un environnement sains. Nous combinons notre cœur, la science et l’ingéniosité pour modifier profondément la trajectoire de la santé pour l’humanité.

i African Population and Health Research Center. Fact Sheet. Juin 2017. Consulté en ligne : https://bit.ly/2pz2isG

ii National Institutes of Health. A cross-sectional survey of burnout amongst doctors in a cohort of public sector emergency centres in Gauteng, South Africa. 7 mai 2018. Consulté en ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6223592/#b0005

iii World Health Organization. Deafness and Hearing Loss. 20 mars 2019. Consulté en ligne : https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/deafness-and-hearing-loss

iv National Institutes of Health. Hearing Impairment Among Children Referred to a Public Audiology Clinic in Gaborone, Botswana. 20 avril 2018. Consulté en ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5946350/

v National Institutes of Health. Incidence and Risk Factors for Neonatal Jaundice among Newborns in Southern Nepal. 23 septembre 2013. Consulté en ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5055829/

vi World Health Organization. Malaria. 27 mars 2019. Consulté en ligne : https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/malaria

vii N. Kiwanuka, Gertrude. Malaria Morbidity and Mortality in Uganda. Mars-juin 2003. Consulté en ligne : http://www.mrcindia.org/journal/issues/401016.pdf

viii World Health Organization. New Guidelines on Antenatal Care for a Positive Pregnancy Experience. 7 novembre 2018. Consulté en ligne : https://www.who.int/reproductivehealth/news/antenatal-care/en/

Logo – https://mma.prnewswire.com/media/781034/Johnson_and_Johnson_Logo.jpg

Related Post

About Us

The website publishes the news, which is gathered from all the sectors of the country with keeping an eye on different sorts of news from all over the world. All kinds of news on our news website do not consist of any sort of content that can be called the prejudice one, that strategy keeps us away from adding up any useless extra content in the news.